PROJET SPIRULINE

LA SPIRULINE : UN PROJET D’AVENIR

Plus riche en protéines que la viande, la spiruline est le complément alimentaire idéal, tant pour les hommes que pour les animaux.
Dans la nature, pour proliférer, la spiruline n’a besoin que d’une cuvette argileuse retenant une eau saumâtre et alcaline, sous un climat chaud. De nombreuses expériences de culture de spiruline ont ainsi été mises en place avec succès dans ces contrées.
La simplicité de mise en œuvre de la culture de la spiruline en fait un projet réalisable et viable à long terme pour Madagascar.

300M² DE PRODUCTION

L’objectif de l’association Vivre et Grandir à Madagascar est de disposer de 300m² minimum de production de spiruline pour débuter l’activité.
La construction de 3 bassins de production de 100m² est prévue afin de:

  • dissocier les bassins en cas de problème sanitaire
  • permettre un ensemencement et une exploitation sur des quantités moindres
  • utiliser la source d’énergie sur la base d’un tiers temps maximum
  • permettre la récolte et les opérations bassin par bassin.

Les installations annexes sont le dispositif d’ensemencement, le brassage et la filtration.
La solution de brassage retenue se fera par pompe à effet Venturi : dispositifs du commerce par simple assemblage de tubes PVC.

750 KG DE SPIRULINE PAR AN

Arrivée à maturité de sa croissance, la spiruline est sortie du bassin de production pour être étalée sur un tissu pour en filtrer l’eau. Puis elle est essorée et pressée afin d’enlever l’excédent d’eau.
La pâte à spiruline est ensuite introduite dans un poussoir percé de minuscules trous, d’où elle ressort sous forme de spaghettis. Ces filaments sont disposés sur une clé de séchage pour reposer dans un séchoir pendant au moins 6 heures.
Une fois sèche, la spiruline est broyée jusqu’à l’obtention d’une poudre. Elle est ensuite conditionnée pour le transport pour être acheminée à ses acheteurs.
Le rendement espéré par VGM est de 250Kg de poudre par bassin et par an, soit 750Kg par an.